Quels enjeux pour demain ?

La défiance du Gouvernement à l’égard des professions réglementées, la multiplication des offres sur internet, les évolutions de la réglementation affectant périodiquement le modèle économique des cabinets, conduisent l’Association des Conseils en Propriété Industrielle (ACPI) à alerter les pouvoirs publics sur l’urgence de soutenir la profession.

Il est aujourd’hui indispensable de conforter le métier pour lui permettre d’accompagner sa mutation et d’établir un cadre sociétal attractif, suscitant les vocations.

Soutenir les cabinets de conseil en propriété industrielle

Pour favoriser l’innovation et faire prospérer la propriété industrielle, l’ACPI appelle la Direction Générale des Entreprises (DGE) à défendre sans ambiguïté la profession.

Si le Contrat d’Objectif et de Performance (COP) liant l’INPI à sa tutelle souligne « le caractère stratégique de la propriété intellectuelle (…), par son rôle central dans l’action engagée en faveur de l’innovation et de la compétitivité », il ignore les experts du secteur !

Cette situation nuit gravement aux cabinets désireux de mettre en place les ressources nécessaires pour faire face aux nouveaux enjeux économiques de la connaissance.

En conséquence, pour remplir sa mission, le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique doit s’employer à déterminer les prochains objectifs du secteur avec la profession.

Parallèlement, la DGE pourrait consacrer une de ses « Rencontres »  à l’action menée par les cabinets de CPI, partenaires stratégiques des créateurs de valeur.

 

Télécharger la présentation des actions de l’ACPI.