Accompagner les mutations

Parallèlement à la montée en puissance de diverses concurrences, l’ACPI constate une importante évolution du métier et des attentes des clients.

Concurrence déloyale

L’association rappelle que l’établissement de consultations juridiques et la rédaction d’actes sous seing privé sont strictement encadrés par la loi

Nul ne peut s’y soustraire ! En particulier les opérateurs qui délivrent « en 3 clics » une prestation low cost, cachant des intervenants qui ne disposent pas de la qualification requise pour conseiller une stratégie PI, garantir une protection adaptée, et assurer le respect de la confidentialité.

Pour souligner la plus value d’un accompagnement responsable, l’ACPI a décidé d’élaborer une Charte éthique et de qualité des Conseils en Propriété Industrielle. Celle-ci rappelle notamment, que l’exercice libéral de la profession offre une garantie d’indépendance, déterminante lorsque les enjeux économiques sont importants. Elle pointe aussi le fait que les cabinets déploient autant de stratégies qu’ils ont de clients, disposant ainsi d’une expertise à nulle autre pareille.

Evolution du métier de CPI

S’agissant des évolutions constatées, la réorganisation des processus d’innovation, avec l’externalisation de plus en plus fréquente des départements R&D, l’émergence des RTO (Research & Techonology Organisations), le développement du crowdsourcing scientifique et technique (structures qui mettent en relation les laboratoires et les entreprises via le web 2.0), nécessitent d’intervenir dans de nouvelles organisations collaboratives.

Le travail réalisé pour connaître le patrimoine immatériel technique d’un concurrent relève aujourd’hui de l’intelligence économique. De même, l’activité en marques, dessins & modèles ou noms de domaine, implique de maîtriser et d’intégrer la dématérialisation des échanges.

Dans ce contexte, l’ACPI accompagne les dirigeants de cabinets dans le développement d’une démarche résolument proactive, vis à vis des différentes catégories d’entreprises, mais aussi des technopoles, clusters scientifiques et techniques, et pôles de compétitivité.

 

Il est essentiel de mieux faire connaître le travail réalisé par les cabinets pour adapter en conséquence l’ensemble de leurs prestations, et fournir en toutes circonstances un service à la carte.

La profession entend continuer d’affirmer sa relation client et valoriser l’étendue de son rôle dans une cartographie mouvante.

A cet égard, la prochaine création de la Juridiction Unifiée du Brevet conduit les dirigeants de cabinets à répondre aux besoins de conseil et de représentation des parties devant la juridiction européenne. Son entrée en vigueur, prévue en 2016, permettra aux mandataires en brevets européens de représenter leurs clients, ce qui constitue une opportunité pour l’ensemble de la profession.